RYTHMES & TEMPS FORTS

Rythme et mélodie s'opposent (ou se concurrencent) dans l'expression d'un danse.
Plus la danse est sophistiquée, plus la mélodie prendra de l'importance, la rythmique jouant un rôle secondaire (tout au moins temps que la mélodie et le caractère musical, la sonorité, le timbre, est en accord avec la danse). D'une façon un peu caricaturale on peut dire que le rythme est à la danse ce que le métronome est à la musique : un repère du temps. Il permet de synchroniser les pas des danseurs, mais ce n'est pas l'âme de la danse (du moins dans nos traditions occidentales).
Toutefois, il existe des rythmiques secondaires qui constituent une caractéristique particulière à des danses régionales. Le branle d'Ossau est une illustration typique de la superposition de rythmes qui donne un caractère si particulier à cette danse et qui rend son apprentissage si délicat.

Les danses complexes, comme les sauts béarnais (ou basques), exigent un soutien tonique de la musique pour déchiffrer la danse. Les longueurs  des phrases musicales varient en fonction des pas à effectuer. Pour faciliter cette lecture, la rythmique doit indiquer clairement la fin de chaque saut élémentaire pour que les danseurs restent synchronisés et puissent anticiper la phase suivante.
Il y a beaucoup de codes, souvent mal connus, qui permettent de déchiffrer la structure de la danse. Le plus souvent, les danseurs apprennent les chorégraphies par cœur, sur leurs musiques (spécifiques) d'origine. Sans une bonne appréhension de ces codes, les compositions récentes de quelques musiciens épris de renouveau sont difficilement déchiffrables et peu agréables à danser. Il est beaucoup plus facile de composer une polka que des musiques adaptées aux danses traditionnelles (c'est à dire chargées d'une culture régionale, voire locale, qui ne s'improvise pas). C'est tout le problème du collectage où il faut faire face à des informations incomplètes, notamment sur la (les) façon(s) de danser ou de jouer. Et les codes (règles) de composition du couple danse/musique sont particulièrement difficiles à recueillir lorsqu'on n'a pas la chance de rencontrer un compositeur de l'époque.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :