COULEUR INSTRUMENTALE

Le fifre, le tambourin, la vielle à roue, la cabrette ou le hautbois sont des instruments populaires traditionnels qui ont été mis à contribution dans la composition des musiques à danser de nos régions. Ils ont leurs caractères propres, leurs contraintes et leurs subtilités qui ont façonné les musiques et les danses.
Pour interpréter valablement une danse traditionnelle, il faut l'habiter. Il faut faire sienne la culture, la sensibilité des anciens qui la pratiquaient. Il faut se faire breton pour danser un andro, il faut se faire vendéen pour danser une maraîchine, il faut se faire basque ou béarnais pour effectuer un saut… La couleur instrumentale participe pleinement à cette imprégnation culturelle.
Le violon et l'accordéon diatonique des musiciens traditionnels mettent un voile, certes encore léger, sur les particularités subtiles des instruments d'origine.
La clarinette est typique du 19° siècle, si elle accompagne naturellement les danses en couples issues des danses de salon de cette époque, telles que polkas, valses ou scottishes, elle dénature, malgré les qualités de l'instrument, les musiques des danses de traditions populaires.

Peut-on envisager de danser un saut basque ou béarnais accompagné au piano, sans tomber dans la caricature ou la parodie ?
Pourtant j'ai vu guitares et mêmes saxos jouer des aires traditionnels… (sans commentaire)

Andro et henter-dro sont des danses bretonnes qui ont la même structure que des branles doubles ou branles coupés de la Renaissance. Toutefois, le caractère de la danse se différentie alors par sa dimension culturelle. Celle-ci est clairement indiquée par le choix de l'instrument. Le jeu, là aussi en Question - Réponse, entre le biniou et la bombarde situe clairement l'ambiance bretonne de la danse. Le choix de clarines, bucains et autre chromornes inviterait tout aussi clairement à se plonger dans la période médiévale ou Renaissance. Tandis que la clarinette ou la guitare électrique plongent les danseurs dans la confusion.

La cohérence entre le thème musical et les sonorités est indispensable à la lecture du danseur.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :